Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, Harper Lee

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, Harper Lee

 

J’étais curieuse de lire ce roman qui avait obtenu le prix Pulitzer en 1961 pour cette histoire qui enthousiasma le monde entier. Vendu à quarante millions d’exemplaires, l’ouvrage est devenu un classique de la littérature américaine. L’auteur qui était d’ailleurs amie d’enfance de Truman Capote, recevra en 2007 la médaille présidentielle de la liberté par le président Georges W.Bush pour sa contribution à la littérature. Quand on sait qu’elle n’a écrit qu’un roman ou presque (une suite sortira en 2015), c’est étonnant. Pourquoi un tel succès ?

Il faut comprendre que l’histoire racontée par Harper Lee arrive à l’époque de la reconnaissance des droits civiques des Afro-Américains. Le pays est encore marqué par le racisme. Le livre arrive à point nommé avec sa fraicheur et sa justesse. Tout est vu par les yeux d’une petite fille, Scout, et c’est un élément important de son succès. Les émotions sont simples et justes.

Scout et son frère Jem vivent en Alabama dans la ville fictive de Maycomb au cœur de l’Amérique sudiste et ségrégationniste des années 30. La première partie du livre plante le décor. C’est un peu lent à démarrer mais c’est important pour situer les mentalités de l’époque et la façon de vivre des gens de la région. Le père, Atticus Finch est avocat, c’est une personnalité bienveillante et à son contact les enfants apprennent la tolérance et développent leur esprit critique très tôt. Atticus va prendre la défense d’un noir accusé injustement du viol d’une femme blanche. Le procès est un cas d’école d’injustice et de préjugés raciaux. C’est tellement énorme qu’on se demande comment cela a pu se faire, ce que les gens avaient dans la tête pour accepter de telles injustices. C’est à la fois un roman sur l’enfance et sur la nature humaine faite de grandeur, de bassesse et de lâcheté. C’est un très beau livre et il faut le resituer dans son époque pour comprendre l’influence qu’il a eue et continue encore d’avoir de nos jours. À lire.

 Acheter le livre


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.